LinkedIn met à jour son Algorithme pour Déclasser les Publications d’Engagement-Baiting et les Sondages

De nouvelles mises à jours interviennent sur l’algorithme de Linkedin pour déclasser les publications d’engagement-baiting et les sondages et améliorer l’expérience des utilisateurs en fonctions de leurs intérêts réels.

Grâce à une activité en continue croissance des utilisateurs sur Linkedin, la plateforme a indiqué des “niveaux records” de croissance de l’engagement pendant six trimestres consécutifs et les interactions LinkedIn poursuivent leur trajectoire ascendante. Mais comme toujours, là où il y a plus d’opportunités d’attention, il y aura aussi des “pirates de croissance” et ceux qui recherchent des moyens plus faciles pour utiliser des algorithmes afin maximiser les performances de leur contenu.

Et quand tout le monde fait la même chose, cela peut devenir un peu trop – c’est pourquoi LinkedIn s’apprête maintenant à mettre à jour ses algorithmes pour sévir contre certains contenus et types de messages dont les utilisateurs en ont assez.

Tout d’abord, LinkedIn dit que les gens n’aiment pas les messages d’appâtage d’engagement (engagement-baiting) :

“Nous avons vu un certain nombre de messages qui demandent ou encouragent expressément la communauté à s’engager avec du contenu via des likes ou des réactions – publiés dans le but exclusif d’augmenter la portée sur la plateforme. Nous avons entendu dire que ce type de contenu peut être trompeur et frustrant pour certains d’entre vous. Nous ne ferons pas la promotion de ce type de contenu et nous encourageons tous les membres de la communauté à se concentrer sur la fourniture d’un contenu fiable, crédible et authentique. »

Certains d’entre eux sont les mêmes types de messages que Facebook a traités lors de la première introduction de Reactions, les personnes utilisant Reactions essentiellement comme un dispositif de sondage, demandant aux utilisateurs d’attribuer un certain emoji de réaction pour signifier leur réponse.

Ce qui peut certainement améliorer l’engagement des utilisateurs, mais LinkedIn n’en est pas content, et s’ils comptent essayer cette approche, désormais ils pourraient être pénalisés pour cela.

Aussi, trop de sondages :

“Nous avons entendu des commentaires indiquant qu’il y avait trop de sondages dans le flux. Nous prenons des mesures pour être plus intelligents et ne vous montrer que ceux qui sont utiles et pertinents. Cela signifie moins de sondages de personnes que vous ne connaissez pas et plus de ceux avec lesquels vous êtes plus susceptible de vous engager dans votre réseau. »

Les sondages sont également un peu un code de triche pour l’engagement de LinkedIn, la simplicité de l’engagement en fait un leurre tentant pour obtenir plus d’engagement.

Mais encore une fois, les spécialistes du marketing en ont exagéré et les utilisateurs de LinkedIn en ont assez des sondages pour le moment. Cela ne veut pas dire que vous ne devriez pas les utiliser, mais méfiez-vous simplement qu’ils n’iront plus aussi loin et qu’ils ne seront peut-être pas aussi bénéfiques qu’ils l’ont été.

Sur un autre front, davantage d’utilisateurs peuvent désormais désactiver le contenu politique dans l’application :

« Certains d’entre vous nous ont dit que vous ne vouliez pas voir de contenu politique. Pour résoudre ce problème, nous testons un moyen de vous donner la possibilité de réduire le contenu politique de votre flux. Bien que nous ne testions actuellement qu’aux États-Unis, sur la base des commentaires que nous recevons, nous pouvons développer davantage la fonctionnalité et l’étendre à d’autres régions et pour d’autres langues.

LinkedIn a en fait commencé à tester cela en février et étend maintenant ce test à plus d’utilisateurs, avant, potentiellement, un lancement plus large.

Linkedin don't want to see this - Forcinews

Enfin, LinkedIn s’efforce également de réduire ses notifications, de sorte que vous ne verrez pas autant de mises à jour de votre réseau.

“Par exemple, vous ne tirerez peut-être pas beaucoup de valeur en voyant le commentaire d’une connexion sur le message de quelqu’un d’autre concernant un changement d’emploi si vous ne connaissez pas cette autre personne. C’est pourquoi nous vous montrerons une activité plus ciblée de votre réseau, et où vous serez également plus susceptible de rejoindre la conversation.

Il sera intéressant de voir à quel point l’algorithme de LinkedIn peut être efficace pour comprendre vos intérêts et vous alerter des mises à jour les plus pertinentes en fonction de ces paramètres.

Comme toujours, si vous voyez du contenu dans votre flux LinkedIn qui n’est pas pertinent ou qui ne vous intéresse pas, vous pouvez contribuer à améliorer votre expérience en appuyant sur le menu à trois points de n’importe quel message et en sélectionnant “Je ne veux pas voir ça”. LinkedIn a également récemment mis à jour cette option, de sorte que vous pouvez désormais indiquer que vous ne souhaitez pas voir autant de contenu d’un certain créateur/auteur, ou d’un sujet.

Ces changements seront sans aucun doute les bienvenus pour de nombreux utilisateurs de LinkedIn mais pas forcément pour les appâts d’engagement.